The Polyversal Souls – Invisible Joy

Max Whitefield, leader des Polyversal Souls décrit ce début album comme étant « un manifeste de soul power du 21ème siècle ».
Cette ambition résulte d’un projet lancé par une formation regroupant de nombreuses légendes dans leurs milieux respectifs.

Avec Guy One, Hailu Mergia, Bam, MC du groupe Jungle Brothers et bien d’autres noms, le premier opus de cette formation promettait dès le départ une variété de styles dans un tour d’horizon éclectique.

Après de nombreux projets l’ayant mené à collaborer avec des artistes tels que Lana del Rey, Dr John ou encore les Black Keys, ou encore de monter des groupes avec son frère Jan, Poets of Rythm puis Whitefield Brothers.
Le résultat de ce regroupement d’artistes se traduit par les 10 tracks de l’album Invisible Joy,
naviguant entre reggae, afro, soul, funk et hip-hop.
The Polyversal Souls nous propose ici un réel voyage dans leur univers très particulier, rythmé aussi bien de percussions africaines que de beats hip-hop.
La seule chose que l’on peut regretter sur cet opus, c’est de ne pas durer plus
longtemps, tellement l’immersion est agréable. Mais en dehors de tout excès de gourmandise, ce premier album pose clairement de très bonnes fondations pour cette collaboration exceptionnelle, et nous laisse envisager une tournée colorée.

Je vous laisse donc vous faire votre propre opinion

2018-03-26T11:32:12+00:00